Les saveurs et les flaveurs

« Goûter c’est, par nos 5 sens, recevoir en nous, dans notre intimité, le contenu émotionnel de ce que nous mangeons ou buvons« 

Jacques Puisais

L’acte de goûter est vital et peut devenir d’une grande banalité et sans enrichissement personnel si nous ne faisons qu’avaler dans le brouhaha quotidien. Il est une source culturelle infinie, qui fait de nous des êtres pensants capables de se déterminer dans l’instant. Et pour parvenir à cela, il faut accepter d’apprendre à goûter.

Les saveurs de la vie sont des flaveurs, elles parviennent à notre cerveau grâce à notre nez, car…nous mangeons avec le nez surtout, comme on peut s’en rendre compte quand on est enrhumé. Mais pas seulement ; nos yeux, nos oreilles, notre palais perçoivent de multiples messages qu’il s’agit d’observer et comprendre.

Nous ne sommes pas passifs lorsque nous mangeons, et nous ne percevons pas les propriétés intrinsèques des aliments comme une pellicule photo capterait la lumière. Nous communiquons avec les aliments et écrivons avec eux une histoire qui s’enrichit au gré de nos expériences et de ce que nous racontent les plats.

L’acte de goûter est précieux : il nous apprend à écouter ce que nous disent nos assiettes, la pomme, le pain ou le poulet rôti.

Un nouveau langage en somme.

Share